Communiqués de presse

2013, Année internationale du quinoa : 25 ans de collaboration avec l’association bolivienne ANAPQUI

2 septembre 2013 

2013 a été proclamée Année internationale du quinoa en reconnaissance envers les peuples andins qui ont su maintenir l’agrobiodiversité de cette plante grâce à leurs connaissances traditionnelles. Cette « graine d’or des Incas », produit phare du commerce équitable, connaît un boom de production qui suscite une certaine controverse. L’occasion de faire le point sur le quinoa commercialisé par les Magasins du Monde depuis 1989.

2013 a été proclamée Année internationale du quinoa dans le but de faire reconnaître le travail des peuples indigènes en matière de culture et de conservation de cette plante et d’en faire connaître les qualités. Le succès de cet aliment de base des populations andines depuis des siècles soulève toutefois de nombreuses questions tant sur le plan environnemental que socio-économique.

Le quinoa commercialisé dans les Magasins du Monde de Suisse romande depuis 1989 est cultivé par l’organisation bolivienne ANAPQUI, Associación Nacional de Productores de Quinua, fondée en 1983 par des producteurs de quinoa soucieux de la protection des pratiques culturales traditionnelles de l’Altiplano. Cette plante de la famille des chénopodiacées pousse en altitude dans un milieu particulièrement aride et fragile. Cultivé et transformé sur place pour être prêt à la consommation par l’organisation paysanne ANAPQUI, le quinoa proposé par les Magasins du Monde a une traçabilité garantie.

Le succès du quinoa a provoqué une culture trop intensive sur certaines parcelles et les surfaces cultivées ont doublé ces dernières années, provoquant un risque de dégradation et d’érosion des sols. Face à ces risques environnementaux et socio-économiques, ANAPQUI a fixé, en collaboration avec AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières), 18 bonnes pratiques de protection de l’environnement. L’organisation paysanne montre ainsi la voie pour assurer la durabilité des systèmes agricoles. Comme le rappelle Sarah Métais, coordinatrice nationale d’AVSF Bolivie, « la meilleure façon de soutenir les producteurs dans leurs efforts est donc d’acheter du quinoa équitable sur des marchés attentifs aux conditions de production ». C’est ce que les Magasins du Monde proposent depuis près de 25 ans !

Cet automne, de nombreux événements permettent de découvrir et de déguster le quinoa d’ANAPQUI ainsi que d’autres produits du commerce équitable dans le cadre de la campagne « Un repas au coin du monde » des Magasins du Monde.