Article

Ensemble contre la pauvreté, je signe !

En 2001, le Canton de Genève s’est doté d’une loi pour financer la solidarité internationale à hauteur d’au moins 0,7% de son budget annuel de fonctionnement. La Fédération genevoise de coopération (FGC) et ses associations membres lancent une pétition demandant l’application de la loi. La Fédération genevoise de coopération (FGC) et ses 63 associations membres dont font partie les MdM Genève lancent une pétition demandant la pleine application de la loi, entrée en vigueur il y a plus de dix ans, sur le financement de la solidarité internationale. En 2001, le Canton de Genève s’est en effet doté d’une loi pour financer la solidarité internationale à hauteur d’au moins 0,7% de son budget annuel de fonctionnement. Il s’agit de soutenir des projets de coopération au développement, d’action humanitaire, de promotion de la paix et de défense des droits humains. Plus de dix ans après son entrée en vigueur, cette loi n’est toujours pas appliquée : les montants consacrés par le Canton à la solidarité internationale stagnent toujours à 0,2% de son budget. Les pétitionnaires demandent au Grand Conseil genevois d’augmenter dès 2014 la contribution du Canton pour la solidarité internationale de 0,1% par an, pour atteindre le 0,7% du budget de fonctionnement du Canton en 2018.

Signer la pétition en ligne